La Route des Belles-Histoires reconnue comme route touristique

Elle passe dans la vallée de la Rouge

Salle des nouvelles L'Information du Nord infonord.redaction@tc.tc Publié le 27 novembre 2015

Voici un panneau indiquant le trajet de la Route des Belles-Histoires. Celui-ci sur le chemin de La Macaza.

© TC MEDIA : RONALD MC GREGOR

TOURISME. Le Comité de signalisation des routes et des circuits touristiques, formé de représentants du ministère du Tourisme, du ministère des Transports ainsi que d'ATR associées du Québec, a reconnu la Route des Belles-Histoires comme deuxième route touristique dans la région des Laurentides après celle du Chemin du Terroir, qui parcourt les routes des Basses-Laurentides.

Inaugurée ce matin [27 novembre], la Route des Belles-Histoires empruntera, sur une distance de plus de 280 km, l'axe de la route 117 entre Saint-Jérôme et Mont-Laurier, mais s'en éloignera parfois pour découvrir des points d'intérêt moins connus. Cette route présentera la région des Laurentides sous l'angle historique, à travers la découverte de son patrimoine et de ses personnages célèbres.

Lancé en 1999, le programme gouvernemental de signalisation des routes et circuits touristiques dirige les usagers de la route circulant sur les grands axes routiers vers une route ou un circuit d'intérêt touristique. Les touristes qui empruntent ces routes découvrent des paysages pittoresques ainsi que des attraits ou des activités touristiques qui en valent le détour. La Route des Belles-Histoires est la seizième à figurer dans cette liste au Québec.

«Je salue le vaste exercice de concertation régionale qu'a mené l'ATR des Laurentides depuis quelques années dans l'élaboration de ce projet. Les routes touristiques sont un produit recherché, particulièrement par les clientèles québécoise et française, et permettent de structurer l'offre touristique régionale, en plus de mettre en valeur un territoire», a déclaré la ministre du Tourisme, Dominique Vien.

«Outre le fait de rappeler à plusieurs la série radiophonique et le téléroman québécois qui ont connu un succès inégalé au Québec, l'inauguration de cette 16e route touristique permettra dorénavant aux visiteurs de sillonner les routes de « ces pays d'en haut», comme on les appelait à l'époque, et de découvrir ces lieux et ces sites chargés de Belles-Histoires qui ont marqué l'imaginaire de toute une génération», a souligné le ministre des Transports, Robert Poëti.

«L'inauguration de la Route des Belles-Histoires témoigne de la mobilisation des acteurs touristiques de la région des Laurentides en vue d'enrichir continuellement l'expérience offerte aux visiteurs d'ici et d'ailleurs. Fruit d'un travail collectif mené par Tourisme Laurentides, ce projet structurant permet d'offrir un nouveau produit touristique mettant en valeur l'histoire et le patrimoine qui vient bonifier l'offre provinciale de routes et circuits touristiques», a souligné le président-directeur général d'ATR associées du Québec, François-G. Chevrier.

Ce projet de route a été accepté en juin 2015 par le Comité de signalisation des routes et des circuits touristiques. Ce comité, présidé par le ministère du Tourisme, a pour mandat d'analyser les demandes de signalisation des routes touristiques présentées par les promoteurs, et ce, selon une grille de critères définis dans le programme.

En manchette

Les soins intensifs fermés du 22 au 28 juin

Le 22 juin, le CISSS des Laurentides a publié un communiqué annonçant la fermeture de l’unité des soins intensifs à l’hôpital de Rivière-Rouge pour près d’une semaine.

La Route des Belles-Histoires reconnue comme route touristique

Elle passe dans la vallée de la Rouge

Salle des nouvelles L'Information du Nord infonord.redaction@tc.tc Publié le 27 novembre 2015

Voici un panneau indiquant le trajet de la Route des Belles-Histoires. Celui-ci sur le chemin de La Macaza.

© TC MEDIA : RONALD MC GREGOR


TOURISME. Le Comité de signalisation des routes et des circuits touristiques, formé de représentants du ministère du Tourisme, du ministère des Transports ainsi que d'ATR associées du Québec, a reconnu la Route des Belles-Histoires comme deuxième route touristique dans la région des Laurentides après celle du Chemin du Terroir, qui parcourt les routes des Basses-Laurentides.

Inaugurée ce matin [27 novembre], la Route des Belles-Histoires empruntera, sur une distance de plus de 280 km, l'axe de la route 117 entre Saint-Jérôme et Mont-Laurier, mais s'en éloignera parfois pour découvrir des points d'intérêt moins connus. Cette route présentera la région des Laurentides sous l'angle historique, à travers la découverte de son patrimoine et de ses personnages célèbres.

Lancé en 1999, le programme gouvernemental de signalisation des routes et circuits touristiques dirige les usagers de la route circulant sur les grands axes routiers vers une route ou un circuit d'intérêt touristique. Les touristes qui empruntent ces routes découvrent des paysages pittoresques ainsi que des attraits ou des activités touristiques qui en valent le détour. La Route des Belles-Histoires est la seizième à figurer dans cette liste au Québec.

«Je salue le vaste exercice de concertation régionale qu'a mené l'ATR des Laurentides depuis quelques années dans l'élaboration de ce projet. Les routes touristiques sont un produit recherché, particulièrement par les clientèles québécoise et française, et permettent de structurer l'offre touristique régionale, en plus de mettre en valeur un territoire», a déclaré la ministre du Tourisme, Dominique Vien.

«Outre le fait de rappeler à plusieurs la série radiophonique et le téléroman québécois qui ont connu un succès inégalé au Québec, l'inauguration de cette 16e route touristique permettra dorénavant aux visiteurs de sillonner les routes de « ces pays d'en haut», comme on les appelait à l'époque, et de découvrir ces lieux et ces sites chargés de Belles-Histoires qui ont marqué l'imaginaire de toute une génération», a souligné le ministre des Transports, Robert Poëti.

«L'inauguration de la Route des Belles-Histoires témoigne de la mobilisation des acteurs touristiques de la région des Laurentides en vue d'enrichir continuellement l'expérience offerte aux visiteurs d'ici et d'ailleurs. Fruit d'un travail collectif mené par Tourisme Laurentides, ce projet structurant permet d'offrir un nouveau produit touristique mettant en valeur l'histoire et le patrimoine qui vient bonifier l'offre provinciale de routes et circuits touristiques», a souligné le président-directeur général d'ATR associées du Québec, François-G. Chevrier.

Ce projet de route a été accepté en juin 2015 par le Comité de signalisation des routes et des circuits touristiques. Ce comité, présidé par le ministère du Tourisme, a pour mandat d'analyser les demandes de signalisation des routes touristiques présentées par les promoteurs, et ce, selon une grille de critères définis dans le programme.