L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
13 novembre 2017

C’est du "cas par cas", mais...

Québec aidera La Macaza pour la réfection du chemin du lac Chaud

La Macaza recevra l'aide du ministère des Transports pour le guider vers des subventions en lien avec la réfection du Chemin du lac Chaud.    

Ronald Mc Gregor , journaliste

La Macaza souhaite que le ministère des Transports l'aide pour les importantes réparations au chemin du lac Chaud. Ce geste éviterait d’énormes dépenses d’entretien de la Municipalité.
La Macaza souhaite que le ministère des Transports l'aide pour les importantes réparations au chemin du lac Chaud. Ce geste éviterait d’énormes dépenses d’entretien de la Municipalité.
© Photo Information du Nord – Archives

NDLR: Au lendemain de la publication du texte, le MTQ a demandé une rectification: le ministère a bien entendu la problématique que cause le chemin et va guider la municipalité dans ses demandes de subventions afin que cette dernière puisse faire les réfections nécessaires. ]

Selon Geneviève Forest aux communications du ministère des Transports, il y a des critères avant que le souhait de la municipalité se réalise. Depuis un certain temps, La Macaza veut effectuer des travaux de réfection qui s’avèrent très coûteux. L’écho comme quoi, après présentation d’un dossier solide, le 25 km peut se réaliser grâce à l'aide financière du MTQ n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

« Ça fait longtemps que l’on pilote le dossier, mais il y a des procédures à suivre. Ce qui est dommage, c’est que suite à la rencontre avec le MTQ qui nous a fait part de cette nouvelle, la dernière séance du conseil avant l’élection s’était tenue » explique la mairesse Céline Beauregard. « C’est qu’il faut une résolution avant d’amorcer le travail sur le dossier de présentation. « Dès que la résolution passe le 20 novembre prochain, on y travaille avec l’aide du MTQ, c’est à dire au dossier avant de le présenter à Québec. »

Une résolution, sans faute

La mairesse ne peut donner les détails de la résolution, car, à l’heure de la discussion avec le journal, elle est en rédaction. Ce n’est pas nouveau de telles demandes auprès du gouvernement, la mairesse affirmant qu’une autre municipalité de la région est dans la même voie. « Nous, ce que l’on a vendu comme projet, ils nous ont dit que l’on n’avait pas tort. »

Si Québec acquiesce à la demande de la municipalité, l’entretien du chemin incomberait au MTQ, qui, comme pour d’autres chemins de la région, aiderait financièrement la municipalité pour l’entretien. « C’est beaucoup d’argent économisé, beaucoup. »

Et les critères ?

Il y a beaucoup de transports de bois qui arrivent du chemin de L’Ascension et qui utilisent le chemin du lac Chaud et les voyages vont s’accentuer au cours des prochaines années, car il faut souligner que ce chemin est à double vocation, dont forestière jusqu’en 2021. La mairesse n’a rien contre l’économie régionale, mais qu’elle se fasse sur le dos des Macaziens et de ses chemins, non.

« Le MTQ nous a expliqué que c’est du cas par cas et, si ça ne fonctionnait pas, les ministères nous aideraient à trouver du financement pour l’entretien. »

Quant au ministère des Transports, certains critères entrent en ligne pour de telles requêtes. Il y a le nombre de passages de véhicules, la désignation du chemin (de colonisation ou non ?), etc. C’est après ces études que le MTQ fait ou non, acheminer le dossier à Québec.

Et avant la prochaine élection provinciale, espère La Macaza.    

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel