L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
19 décembre 2017

Le 14 décembre dernier à Labelle

Gilbert Cholette lance Le Pont... témoin des époques

Grand amateur de l’histoire de Labelle et membre fondateur de la Société d’histoire Chute-aux-Iroquois (SHCI), Gilbert Cholette lance sa cinquième publication: Le Pont... témoin des époques.    

Ronald Mc Gregor , journaliste

L’auteur et historien local de Labelle, Gilbert Cholette est ici accompagné du maire Robert Bergeron lors du lancement du livre Le Pont... témoin des époques.
L’auteur et historien local de Labelle, Gilbert Cholette est ici accompagné du maire Robert Bergeron lors du lancement du livre Le Pont... témoin des époques.
© Photo Information du Nord – Ronald Mc Gregor

Après un an et demi de recherche et de rédaction, l’ouvrage a été lancé le 14 décembre en la bibliothèque municipale. Monsieur Cholette a bien fait son travail et le fonds de la SHCI était facilement à sa disposition puisque, outre les heures de rédaction à la maison, on le trouve presque tous les jours au local de la société situé au sous-sol de ladite bibliothèque.

La somme de livre qu’il a publié depuis 2005 a été d’un grand recours. Est-ce qu’il a tout de même découvert quelques choses d’inédits pendant la rédaction ? Un pan de l’histoire inconnu à ce jour , par exemple ? Sans répondre non, il rappelle que le temps passe et la rivière Rouge n’a plus la même vocation pour les gens. « Aujourd’hui, les battures font partie de Labelle. Les touristes sur le bord, ils n’y en avaient pas à une certaine époque » confie l’historien local à L’Information du Nord, quelques minutes avant le lancement.

Le pont marié à la rivière

Pourquoi un livre sur les ponts de Labelle, et par la bande, puisqu’indissociable, la rivière Rouge ? « Un pont, c’est le témoin de toute vie à l’entour. Il en a vu passer: des gens heureux et des gens malheureux, les crises économiques, le pont, ou plutôt les ponts, ils ont tous vu ça. Les familles qui arrivent et celles qui s’en vont depuis la fin des années 1800 », explique M. Cholette, qui dans son esprit soulignait sans doute le départ des familles amérindiennes, dont la dernière à quitter le village, celle de Joseph Commandant.

À la lecture du livre, on y rencontre les bâtisseurs, les travailleurs (au moulin à scie, à la mine de grenat près de la pointe à Phydime, etc.), l’érection d’un village fort qui a changé de nom à quelques reprises avant de prendre le vocable de Labelle à la mort du curé du même nom.

Cet ouvrage fait dire que la rivière est la mère de Labelle et ses ponts les grands yeux des passages.

Le pont entre hier et aujourd’hui

Le maire Robert Bergeron avait un mot à partager au journal lors du lancement: « Monsieur Cholette, c’est notre historien. C’est un livre sur le pont, certes, mais je crois que c’est aussi un livre sur Labelle. Le pont, c’est comme une excuse pour parler de nos draveurs, nos moulins à scie, enfin, de tout ce qui s’est passé en fin de compte. Gilbert Cholette, c’est notre pont entre le passé et le présent. »

Le Pont... témoin des époques est en vente à la SHCI et à la bibliothèque de Labelle au coût de 20$. L’ouvrage d’une soixantaine de pages est agrémenté d’une vingtaine de photos.    

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer