Une bouteille lancée à la rivière revient à l'école

Une belle histoire insolite


Publié le 13 juin 2017

L’enseignante Marianne Bellefleur partage un moment fort avec les élèves de l’école du Méandre qui ont lancé une bouteille dans la rivière Rouge il y a plus de cinq ans. Cette dernière a été retrouvée et réacheminée aux élèves.

©Gracieuseté Kathleen Tremblay

Quelle surprise pour l’enseignante Marianne Bellefleur quand on lui apprit qu’une bouteille lancée à la rivière Rouge avec des mots d’enfants a été retrouvée loin cinq ans et demi plus tard .

Madame Bellefleur a la bonne habitude de demander aux élèves de ses classes de 3e et 4e année d’écrire sur un bout de papier de couleur leur souhait pour l’année scolaire. Ce rituel allait bon train il y a quelques années, il y a cinq ans et demi.

«On a mis ça dans une bouteille de plastique, des papiers de couleur avec leur nom et leur souhait, puis ensemble, sur le pont près de l’école, on a lancé la bouteille.» Le reste, comme on le dit, appartient à l’histoire, cette petite histoire.

Long voyage

La bouteille de boisson gazeuse a récemment été récupérée par un couple de Laval, Luc et Yolande, sur une berge de ladite rivière à Grenville-sur-la-Rouge. On est à 135 kilomètres terrestres de Rivière-Rouge.

Le couple a posté un mémo à l’enseignante : «Nous sommes très heureux d’avoir trouvé votre bouteille et encore plus de vous avoir retracé. Nous avons prêté la bouteille à une amie enseignante qui désirait partager l’expérience avec ses élèves. De là le petit retard. Bonne chance pour retrouver vos élèves. Luc et Yolande». Sur ce mémo, une photo du couple avec la bouteille et la berge où elle gisait.

Le couple de Laval Luc et Yolande sur la lettre parvenue à l’enseignante Marianne Bellefleur alors qu’il vient de découvrir une bouteille lancée à la rivière Rouge.

©gracieuseté Kathleen Tremblay

«Dès qu’ils ont ouvert la bouteille, poursuit Mme Bellefleur, ils ont téléphoné à l’école en demandant si l’on connaissait une Marianne, car je n’avais pas signé mon nom de famille. Je me suis dit en leur parlant : "Mon Dieu, en quelle année j’ai fait ça ?" J’avais bien hâte de la voir.»

Surprise

À part quelques élèves qui ont déménagé, l’enseignante a reconstitué le groupe de la bouteille, qui aujourd’hui est au deuxième secondaire, dans une classe pour leur annoncer la découverte.

«Ils étaient vraiment surpris. Ça a été un moment magique à vrai dire. En lisant leur message, c’était comme un retour dans le passé pour eux.»

C’est la première bouteille qui revient à la maison. Et peut-être pas la dernière à être lancée : «J’avoue qu’avec la bouteille qui m’est revenue, j’ai des regrets. Je me suis dit que je devrai la refaire en septembre, mais en sachant qu’elle peut revenir, je vais prendre des photos avec les enfants.»