Sections

La criminalité baisse dans la MRC des Laurentides


Publié le 14 juin 2017

De gauche à droite, la directrice du poste MRC des Laurentides de la Sûreté du Québec, Annick Tardif, le capitaine du centre de service de Sainte-Agathe Sylvain Lachapelle et le président du comité de sécurité publique et maire de Montcalm Steven Larose.

©Photo TC Media - Yves Rouleau

La criminalité est en baisse en même temps qu'elle se transforme dans la MRC des Laurentides.

Dans un bilan annuel des activités policières présenté lors d'un point de presse du comité de sécurité de la MRC des Laurentides, la directrice du poste de police local pour la Sûreté du Québec, Annick Tardif, a fait remarquer que pratiquement tous les crimes et méfaits diminuent sur le territoire.

Les voies de fait restent les crimes les plus répandus. «Il n'y a pas plus de voies de fait ici qu'ailleurs toutefois», a-t-elle précisé.

Les forces policières doivent par ailleurs s'adapter à de nouvelles formes de crimes technologiques, a indiqué la lieutenante Tardif.

Ce volet du crime, sous forme de fraude ou de vols d'identité, a amené les forces policières à s'adapter et à se montrer vigilants, a-t-elle mentionné.

La nuisance

Dans les contacts réguliers entre les forces policières locales et le comité de sécurité publique, on s'était entendu pour assurer une meilleure surveillance policière sur le sentier du parc linéaire. On voulait en outre en chasser les véhicules tous terrains qui y sont interdits.

Les discussions avaient également donné lieu à un plan d'action contre la nuisance, en outre par le bruit, sur les routes et sur les lacs.

«Nos agents ont effectué 19 sorties sur les lacs de la MRC et ils ont procédé à 129 interceptions. Nous devons reconnaître qu'il y a beaucoup de travail à faire sur certains lacs. Au lieu d'avoir peur de se faire prendre, on préférerait que les plaisanciers s'habituent à respecter les mesures de prévention », a indiqué la lieutenante Tardif

La police locale veut augmenter le nombre des sorties sur les lacs et cours d'eau encore cette année. On prévoit en faire 23.

Le plan d'action souhaité par la police et le comité de sécurité publique portait également sur la sécurité routière. «Il y a encore beaucoup d'infractions, notamment des cas de rage au volant. Il va falloir poursuivre le travail d'éducation auprès des jeunes», a soutenu la directrice du poste local.

Halte aux textos

D'ailleurs, le président du comité de sécurité publique de la MRC des Laurentides, Steven Larose, a indiqué que le comité avait demandé que ce dernier aspect de la sécurité routière demeure une priorité cette année.

«Il y a encore trop de cellulaires et de textos au volant. On voit encore des récalcitrants», a-t-il mentionné.

De même, le comité de sécurité publique demande également des mesures contre la conduite avec les facultés affaiblies, surtout dans le contexte de la légalisation du cannabis.

Enfin, la lutte à la nuisance, particulièrement par le bruit, a également fait l'objet d'une demande d'y porter attention.

Selon Steven Larose, les problèmes semblent se manifester davantage dans les chalets de location à court terme où un manque de civisme sévit plus souvent aux dépens du bon voisinage. «Ç'a devrait être la tolérance zéro», a soutenu le président du comité de sécurité publique.