L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 janvier 2018

En ce début d’année

Un bris d’aqueduc important paralyse Rivière-Rouge

Des citoyens de Rivière-Rouge ont été privés du service de l’aqueduc pendant quelques jours. La fâcheuse situation était causée par des fuites et une pompe défectueuse changée à des températures polaires.   

Ronald Mc Gregor , journaliste

D'importants bris d’aqueduc en tout début d’année, personne ne rêve de cela.
D'importants bris d’aqueduc en tout début d’année, personne ne rêve de cela.
© Photo Information du nord – Archives

Le 3 janvier, Rivière-Rouge a publié un communiqué résumant la situation: « Un bris d’aqueduc affecte tout le secteur sud du secteur L’Annonciation, soit: chemin du Rapide, rue des Bouleaux, rue des Tilleuls, rue des Pins, rue des Cèdres, rue de la Pinède, quelques résidences sur la rue Giroux et montée Gareau. Le centre sportif et culturel de la Vallée de la Rouge (CSCVR) est également affecté par le bris. » Dans la soirée, vers 20h30, la Ville annonçait le succès des réparations.

Au moment de publier le communiqué, en début d’après-midi, le maire Denis Charette et le directeur du Service des travaux publics, Michel Robidoux, annonçaient que le service était rétabli dans le secteur nord du centre-ville, mais que les citoyens devaient faire bouillir l’eau au moins cinq minutes avant la consommation et la cuisson.

C’est quoi le problème au juste?

« C’est l’une des pompes de puits, combinée à une fuite d’eau, qui a fait que le réservoir s’est vidé, explique le maire. Le temps que l’on détecte, un, la fuite, et deux, le bris, la quantité d’eau était réduite. La pompe ne fournissait vraiment pas. »

La Ville a pu compter sur l’aide de l’hôpital pour alimenter des secteurs affectés. Les gens avaient été informés par la radio et d'autres médias sur l’avancement des travaux et la possibilité de puiser de l’eau au parc de la gare. Mais comme un malheur semble en amener un autre, il y avait une autre fuite d’eau, cette fois sur la montée Alphonse. Celle-ci a été colmatée à la fin de la journée du 2 janvier. « En fin de soirée, les hommes ont voulu repartir le système pour réalimenter le réseau, mais la pression et le débit d’eau n’étaient pas là, ajoute le maire. Ils se sont aperçus qu’il y avait une autre fuite, plus au sud. Certains secteurs ont dû être fermés afin de trouver d’où elle provenait. Mais tard en fin de journée, rien n’a été trouvé et les travaux se sont poursuivis le lendemain. »

Le 3 janvier, dès 7h, M. Robidoux, le Service de sécurité incendie et plusieurs équipes d’employés de la Ville étaient à l’œuvre afin de rétablir la situation. Pour compliquer la tâche, le sol était gelé jusqu’à près d’un mètre.

Aucun effet néfaste sur l’incendie

Il faut savoir qu’il y a deux pompes qui alimentent le réseau d’aqueduc du secteur L’Annonciation: l’une qui alimente continuellement et l’autre au besoin. Cette dernière ne fournissait pas, selon le maire. La décision, vu l’urgence, de changer la pompe a été choisie.

Chanceux, au soir du 2 janvier, lors de l’incendie du commerce La Terrasse, les pompiers ont pu s’alimenter via l’aqueduc, mais aussi du CISSS et des camions-citernes des services d’incendie avoisinants.    

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer