L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 février 2018

MRC d'Antoine-Labelle

Près de 115 personnes de plus vivent dans la Rouge

La MRC d’Antoine-Labelle présentait récemment un recensement de sa population en janvier 2018. Seule la municipalité de La Macaza connait une perte de résidents alors que celle de Rivière-Rouge obtient le gain le plus important dans la vallée de la Rouge.    

Ronald Mc Gregor , journaliste

Dans la MRC d'Antoine-Labelle, la population se chiffre à 35 546 personnes en janvier 2018 contre 35 100 l'an dernier. Le plus haut gain revient à Mont-Laurier, suivi de Rivière-Rouge. C'est 114 nouvelles âmes qui s'ajoutent dans la vallée de la Rouge.
Dans la MRC d'Antoine-Labelle, la population se chiffre à 35 546 personnes en janvier 2018 contre 35 100 l'an dernier. Le plus haut gain revient à Mont-Laurier, suivi de Rivière-Rouge. C'est 114 nouvelles âmes qui s'ajoutent dans la vallée de la Rouge.
© Photo SADC/MRC d'Antoine-Labelle

l n’y a pas de raisons connues qui expliquent fermement pourquoi le baromètre démographique joue ainsi entre les données de 2017 et 2018. C’est ce que le maire de Rivière-Rouge, Denis Charette expliquait à la séance du conseil le 6 février dernier en réponse à la question du journal et ce fut confirmé par la MRC. Oui, il y a le travail, sans doute, l’arrivée de nouveaux retraités, la vente d’immeubles, etc.

À la MRC, la secrétaire à la direction, Karine Labelle, explique que le Décret population 2018 relève de l’estimation faite en juillet 2017 par l’Institut de la statistique du Québec et publiée dans la Gazette officielle du Québec. « La MRC compile les chiffres du décret déposé par le MAMOT qui se trouve dans la Gazette officielle. Les chiffres qui nous intéressent proviennent de l’édition du 27 décembre. » Le tableau a été déposé au conseil des maires de la MRC le 30 janvier dernier.

Rivière-Rouge gagne 85 âmes

Le chef-lieu de la région, Mont-Laurier, possède une population de 14 117 âmes en 2018 contre 13 919 en 2017, un gain de 1,42%. Dans la Rouge, c’est le centre de services et la deuxième ville en importance dans la MRC, soit Rivière-Rouge, qui connait l’augmentation la plus importante avec 4 562 personnes en janvier 2018 contre 4 477 en 2017, un gain de 1,90%, suivi de Nominingue et ses 2069 nouveaux résidents contre 2053 en 2017, un gain de 0,78%, puis L’Ascension avec 826 contre 817 en 2017 un gain avec 1,10% et Lac-Saguay avec 427 contre 423 l’an dernier, soit une augmentation de 0,95%.

Seule La Macaza accuse une perte de résidents. Elle passe de 1038 en 2017 à 1019 en janvier 2018, soit 19 personnes de moins (-1,92%). La mairesse de La Macaza, Céline Beauregard, explique ce chiffre au fait que la municipalité est de type villégiature, soulignant que les propriétés se vendent bien, mais les villégiateurs ne sont pas capitalisés dans les données.

Elle apporte un point intéressant quant aux données de 2018. « Si l’on compare l’an dernier aux années précédentes, 2015 à 2017, il y a eu une augmentation assez importante, car l’on passait environ de 1018 à 1038. Je crois que l’on est revenu à ce que l’on était avant 2017. »    

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer