L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 février 2018

Tenu du 2 au 4 février à l'aréna de Rivière-Rouge

FADOQ: le tournoi de curling est aussi une rencontre amicale

Pour sa 10e édition des jeux d’hiver et sa 8e édition pour le tournoi de curling, la FADOQ des Laurentides était de nouveau à l’aréna de Rivière-Rouge pour ces rencontres dites amicales entre divers clubs de l’extérieur et celui du club local. Les équipes de Rivière-Rouge sortent gagnantes sur toute la ligne.    

Ronald Mc Gregor , journaliste

Scène du tournoi de curling de la FADOQ ce 4 février à Rivière-Rouge.
Scène du tournoi de curling de la FADOQ ce 4 février à Rivière-Rouge.
© Information du Nord - Ronald Mc Gregor

Le club local, c’est celui de la vallée de la Rouge. Le journal a discuté à la fin du tournoi avec le président du club, François Robitaille, le responsable du recrutement, Mario Villeneuve, et le directeur général de la FADOQ région des Laurentides, Michael Leduc.

« On avait 14 équipes sur la glace », avance M. Robitaille. « Aujourd’hui le 4 février, on a eu les demi-finales des catégories B et C et en finales, les A, B et C. On était plus nombreux que l’année dernière. On a essayé, cette année, en fait la FADOQ, de tenir le tournoi la fin de semaine en espérant avoir plus de monde. De notre côté, le club, je vois que deux équipes ont pu effectivement se greffer, mais une autre qui normalement est là n’a pu y être parce que les joueurs travaillent la fin de semaine. »

À ce sujet, M. Leduc explique qu’il faudra attendre le retour des équipes pour savoir s’il faudra tenir le tournoi de fin de semaine pour les prochaines éditions.

Une famille de curleurs

Mario Villeneuve poursuit en précisant que les amis curleurs de l’extérieur sont toujours les bienvenus.

« C’est annuel, c’est un rendez-vous et tous les amis de Rosemère, Saint-Donat et de Maniwaki, on est content de les revoir. C’est la grande famille de curling des Laurentides. »

Aux grands tournois le reste de l’année, plus d’équipes sont présentes et M. Villeneuve remarque que celles qui évoluaient sur la glace cette fin de semaine étaient membres de la FADOQ et surtout, disponibles.

Somme toute, un tournoi qui n’aura pas attiré la foule de spectateurs espérée, mais celle présente a fait entendre sa présence au bonheur de ceux sur la glace et de l’organisation.

Quant à la glace

La glace de l’aréna de Rivière-Rouge n’est pas parfaite pour le curling, mais elle répond aux exigences de nos curleurs et des invités.

Le directeur général vantait l’événement sur un ton humoristique au début de la rencontre qui servait aussi de remise des bourses et médailles. « Le seul et unique festival récréatif hivernal pour les gens de 50 ans et mieux. »

Mais que retient-il de ce tournoi? « Encore une fois, un très beau tournoi. Ce qui est intéressant à Rivière-Rouge, c’est la fraternité, l’accueil et l’atmosphère. Il faut dire que l’on est sur une glace où il y a un peu de défi, mais sans cela il n’y a plus de plaisir. » Il fait allusion à la glace qui a une autre utilisation, soit pour le hockey et le patinage. Il y a moins de temps disponible pour fabriquer la glace de curling.

« Le défi, c’est de faire curler la pierre qui ne réagit pas de la même façon. Ça demande un peu plus de travail. Mais, au bout du tournoi, tout le monde est satisfait. »    

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer