L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
4 mars 2018

Festival International des Hautes-Laurentides

Une programmation tous azimuts pour les mélomanes

Du 5 juillet au 6 août prochain se tient la 20e édition du Festival International des Hautes-Laurentides, autrefois connu sous le nom de Festival classique des Hautes-Laurentides. 2018 offre une programmation captivante. Un survol de la programmation et le plan d'action pour cette année.   

Ronald Mc Gregor , journaliste

Le directeur musical du Festival International Hautes-Laurentides et maestro Alexandre Da Costa lors de son passage à Labelle en juillet dernier.
Le directeur musical du Festival International Hautes-Laurentides et maestro Alexandre Da Costa lors de son passage à Labelle en juillet dernier.
© Photo Information du Nord - Ronald Mc Gregor

Le concert d’ouverture (5 juillet à 19h30) se tient à l’église du village de Mont-Tremblant où le directeur artistique et violoniste Alexandre Da Costa et Denis Broot présenteront musicalement la programmation 2018. Mais la voici en primeur.

Dans la vallée de la Rouge

C’est dans ce coin de paradis du curé Labelle que se tiennent le plus de concerts en 2018. Soulignons d’abord que les concerts se tiennent en bloc calendrier pour les quatre régions visitées (Rouge, Lièvre, Diable) sauf pour la portion Festival en cavale.

Dans la Rouge, les mélomanes sont choyés de cinq concerts. Le tout s’amorce le 12 juillet à 20h à l’aréna de Rivière-Rouge (l’acoustique est incroyable!) avec le Stradivarius BaRock - Alexandre Da Costa/TOPIUM/Ensemble Acacia. Le lendemain,13 juillet, en l’église de Nominingue dès 19h30 (causerie), Ma belle si tu voulais… avec Marc Boucher/ténor, une soirée de musique baroque. Le 14 juillet à 19h30 en l’édifice Saint-Hugues (l’ancienne église) de Lac-Saguay, le Billy Love band, un quintette rock canadien-français où le violon est bien présent. Le 15 juillet à 19h30, le Vienna Piano trio sera à la chapelle communautaire de Labelle. Ce concert est précédé d’une causerie par l’écrivain Louis-Philippe Hébert.

Le concert gratuit dans la Rouge est celui de Sonido Pesao (dans le volet Festival en cavale (lire plus bas) qui se tient comme d’habitude sur la plage municipale Michel Jr. Lévesque du lac Tiériade dans le secteur Sainte-Véronique de la ville de Rivière-Rouge dès 19h30.

Dans la vallée de la Lièvre

Dans la Lièvre, seulement trois concerts, mais du solide et pour tous les goûts! Le 2 août à 19h30, en l’Espace théâtre de Mont-Laurier, une soirée country avec Irvin Blais suivi le lendemain, au même endroit et à la même heure, de l’Orchestre Symphonique de Laval accompagné de Jean-Philippe Sylvestre au piano. Le concert est précédé d’une causerie par l’homme d’affaires Jacques Marchand. Enfin, le 4 août, à 19h30, le Trio jazz avec Élénore Lagacé (vedette de la dernière production Footloose) sera en église de Notre-Dame de Pontmain. Ce spectacle est précédé d’une causerie dont l’invité sera dévoilé plus tard.

Dans la vallée de la Diable

Dans la Diable, le premier concert est celui de Quartom le 19 juillet à 19h30 en l’église du village de Mont-Tremblant le tout précédé d’une causerie. Le lendemain 20 juillet, le chanteur populaire Bruno Pelletier sera au même endroit, mais à 20h. Le 21 juillet à 19h30, concert gratuit d’Alexandre Da Costa et le Stradivari Sinfonia à l’extérieur, au Domaine Saint-Bernard de Mont-Tremblant. Enfin, le 22 juillet à 19h30, le Quatuor à cordes Utrecht joue en l’église de Saint-Faustin-Lac-Carré.

Le Festival en cavale

Le Festival en cavale, c’est deux concerts à la galerie d’art contemporain L’Arsenal, située à Montréal qui permettra au festival de gagner une reconnaissance métropolitaine. Ainsi, le 26 juillet à 20h, se tient le concert bénéfice de Jean-Philippe Sylvestre et Alexandre Da Costa à ladite galerie. Le 27 juillet, il y a le concert annoncé plus haut sur la plage du secteur Sainte-Véronique et le 28 juillet à 19h30, à la salle communautaire de Val-David, Jean-Philippe Sylvestre et Alexandre Da Costa remettent leur concert du 26 juillet dans les oreilles des mélomanes, et c’est gratuit. Il y a une causerie avant le concert. Enfin, le 29 juillet à 14h, concert extérieur gratuit au Parc Écotouristique des Laurentides (ancienne Pisciculture de Saint-Faustin-Lac-Carré), Polychuck.

Plan d'action 2018

Le bien ancré festival célèbre cette année son 20e anniversaire du 6 juillet au 6 août prochain. Le conseil d’administration a d’ailleurs apporté de sérieux changements.

Les concerts, 15 en région dont 7 gratuits, sont toujours regroupés selon les trois vallées (Rouge, Lièvre et Diable), mais s’ajoute le Festival en cavale, deux concerts à la galerie d’art contemporain L’Arsenal de Montréal afin de gagner une reconnaissance métropolitaine, le tout assumé par la galerie. La formule gagnante des causeries sera renouvelée avec des animateurs et invités spéciaux, pas de détails.

Écologie, navettes et communications

Au conseil d’administration, lors de concerts on désire « éliminer la vente de bouteilles d’eau pour les remplacer par la vente de bouteilles recyclables à l’effigie du festival et de celle d’un commanditaire. »

Des navettes reliant les grands centres sont avancées. Les négociations sont encours avec les MRC, le TACL et le TCIL afin d’assurer le transport des mélomanes entre les villes de Mont-Tremblant, Mont-Laurier et Rivière-Rouge.

Malgré une belle visibilité, le Festival International Hautes-Laurentides demande a être plus connu. Le conseil se penchera sérieusement encore sur la promotion avec une présence active sur les réseaux sociaux, en proposant des reportages et la présence de journalistes lors de concerts, en multipliant les entrevues à la télévision communautaire régionale et nationale tout comme la radio ainsi que l’envoi d’articles et de publicités dans des journaux importants (La Presse, Le Devoir, The Gazette, Journal de Montréal, etc.). Aussi, « l’ajout d’une campagne publicitaire dans les quotidiens nationaux imprimés et numériques tels que le Journal de Montréal et le journal La Presse. »

Au chapitre du financement

Carrefour Bois-Chantant, va par ailleurs consolider ses appuis financiers privés (Canadel et Haivision, Engel & Völkers de Mont-Tremblant) tout en réitérant ses demandes de financement du milieu des affaires (Hydro-Québec, caisses Desjardins, Télébec, le député Sylvain Pagé et le Domaine Saint-Bernard). En 2018, les demandes de subventions publiques sont au programme (Conseil des arts et des lettres du Québec, Patrimoine Canada, MRC et CLD Antoine-Labelle, et municipalités participantes) tout comme l’ajout de nouveaux partenaires financiers important, lire « le Collège Lasalle et Écologixx pour présenter l’Orchestre Symphonique de Laval et des ensembles de musique de chambre venant d’Europe. »

Enfin, en mai, une campagne de souscription privée est organisée en association avec la Wicha Music Fondation. On finalisera aussi l’encan du violon unique de carbone signé par des joueurs des Canadiens de Montréal.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer