L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 avril 2018

Fête nationale régionale à Rivière-Rouge

Rivière-Rouge, Nominingue et La Macaza s’allient pour le 24 juin

Trois municipalités de la Rouge célèbrent le nouveau partenariat qui fera de la prochaine fête nationale régionale à Rivière-Rouge le 24 juin un événement d’envergure.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Les partenaires de la Fête nationale 2018 à Rivière-Rouge: Laurent Bourgie (loisirs La Macaza), Audrey Lauzon (coordonnatrice de la fête à la SNQHR), Patrick Cyr (loisirs Rivière-Rouge), Denis Charette (maire de Rivière-Rouge), Hugo Meilleur (directeur SNQHR), Céline Beauregard (mairesse de La Macaza), Isabelle Hérard (loisirs Nominingue) et Georges Décarie (maire de Nominingue).
Les partenaires de la Fête nationale 2018 à Rivière-Rouge: Laurent Bourgie (loisirs La Macaza), Audrey Lauzon (coordonnatrice de la fête à la SNQHR), Patrick Cyr (loisirs Rivière-Rouge), Denis Charette (maire de Rivière-Rouge), Hugo Meilleur (directeur SNQHR), Céline Beauregard (mairesse de La Macaza), Isabelle Hérard (loisirs Nominingue) et Georges Décarie (maire de Nominingue).
© Photo Information du Nord – Ronald Mc Gregor

Lors d’une conférence de presse, le 10 avril, les élus de Rivière-Rouge, Nominingue et La Macaza, respectivement Denis Charette, Georges Décarie et Céline Beauregard, ont communiqué leur enthousiasme. « Cet événement que l’on met de l’avant entre dans le partenariat que l’on veut étendre dans la Rouge » a déclaré le maire Charette, ajoutant que les autres municipalités qui ne sont pas avec eux cette année ne le pouvaient pas pour des raisons diverses, mais semble-t-il que l’ouverture au partenariat y est. C’est notamment le cas de L’Ascension, où le maire Luc Saint-Denis explique que le budget n’y est pas pour célébrer la fête en 2018, « à moins qu’un organisme prenne la relève».

C’est un regroupement de ressources humaines et financières avec les directeurs de loisirs des trois localités qui brillent de cette annonce. M. Charette, tout comme les autres élus, espère que l’événement apportera une visibilité sur la région, un sujet qu’il a ramené souvent au premier plan durant sa campagne électorale.

Le maire de Nominingue, Georges Décarie, souligne quant à lui l’importance de la Fête nationale et ce partenariat. « À part Noël et Pâques, c’est la seule fête que l’on glorifie. » Il n’a pas hésité à se joindre au maire de Rivière-Rouge quand l’appel d’une collaboration a été lancé après les élections de novembre.

Céline Beauregard, mairesse de La Macaza, se réjouit de voir que ce premier projet est en voie de réussite et avance que d’autres projets pourraient voir le jour autour de toutes les municipalités de la Rouge. « On est tellement proche les uns les autres. »

Tout va bon train

L’organisation de la régionale va bon train, outre l’implication dans les activités des trois municipalités, soulignons aussi l’apport du Comité culturel de Rivière-Rouge. Les trois directeurs des loisirs, Patrick Cyr (Rivière-Rouge), Isabelle Hérard (Nominingue) et Laurent Bourgie (La Macaza) ne ménagent pas les efforts. On est pour le moins conservateur en attendant entre 3 000 et 4 000 visiteurs au parc Liguori-Gervais le soir des festivités.

Audrey Lauzon, coordonnatrice volet Fête nationale à la Société nationale des Québec des Hautes-Rivières (SNQHR), a qualifié ce partenariat de « modèle à venir ». Le directeur de la société, Hugo Meilleur, a transmis le message de la directrice générale duMouvement national des Québécois, Martine Desjardins, qui bonifie l’annonce: « Dans le cas des festivités à portées régionales, comme c’est le cas ici, l’entraide dont font preuve ces trois municipalités est exceptionnelle et tout à fait souhaitable. Elle n’est pas unique au Québec, mais cette initiative prouve que les Québécois sont un peuple fort, uni et capable de générosité. Nous souhaitons un bon succès, ainsi qu’une météo favorable... Puissiez-vous ensemble faire de cette Fête nationale un exemple à suivre. »

« Ensemble, nous sommes plus forts et plus riches dans notre souhait de rehausser la visibilité de la vallée de Rouge », de conclure le maire de Rivière-Rouge, Denis Charette.

La programmation complète a lieu à la fin de mai.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer