L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:

Le 8 mai vers 21h15

Une violente collision frontale fait un mort à Lac-Saguay

La collision brutale s’est produite près du kilomètre 187, à l’angle de la route transcanadienne 117 et le chemin du lac Nominingue. La circulation a été impossible dans les deux sens pendant près de neuf heures avant de reprendre son cours à 6h30 le lendemain, 9 mai. Geneviève Thibault de Rivière-Rouge, 26 ans, est décédée.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Voilà ce qu’il reste de la petite Toyota Echo conduite par la conductrice décédée.
Voilà ce qu’il reste de la petite Toyota Echo conduite par la conductrice décédée.
© Photo gracieuseté Code Rouge Mont-Laurier

Un petit véhicule de marque Toyota, modèle Echo, circulait en direction Sud quand il aurait empiété sur la voie inverse direction Nord, dans la courbe à cet endroit, pour percuter de plein fouet un véhicule de type pick-up. 

Le service incendie de Rivière-Rouge a été dépêché sur les lieux avec la pince de désincarcération pour dégager les deux occupants du petit véhicule qui gisait au milieu de la voie rapide. Le camion s’est retrouvé dans le fossé sous le puissant choc.

Un décès

Selon la Sûreté du Québec, «la passagère du petit véhicule, une femme de 26 ans, a été conduite au centre hospitalier ou son décès a été constaté. La conductrice du véhicule, une femme de 44 ans a été conduite au centre hospitalier pour y soigner des blessures importantes qui ne mettraient pas sa vie en danger. Un prélèvement sanguin sera demandé sur la conductrice. L’alcool pourrait être un des facteurs dans la collision. Les deux occupants de la camionnette n’ont quant à eux subi que des blessures mineures.»

Quatre ambulances ont aussi été demandées pour transporter les blessés au centre hospitalier. Selon la Sûreté du Québec, 

L’équipe de reconstitution (deux enquêteurs et deux reconstitutionnistes) a travaillé sur place pour déterminer la cause exacte de ce fâcheux accident après analyse de la scène. L’enquête se poursuit.

Notons que pour les véhicules sur la route, il n’y avait pas d’autres solutions que d’attendre le dégagement de la route, ce qui est arrivé à 6h30 le 9 mai. 

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer