L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 juin 2018

Maison de la culture de La Macaza

Des hommages et des expositions

La Maison de la culture de La Macaza procédait à l’ouverture de sa saison 2018, la deuxième de son existence, en soulignant l’apport important de ses bénévoles et partenaires tout en levant le voile sur les expositions.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Les membres du conseil d’administration de la Maison de la culture de La Macaza, Denise DeRepentigny, Marie Andrée Brisson, Danièle Rochon, Luc David, Andrée Sigouin et Martine Landry de la Caisse Desjardins de la Rouge, Johanne Leduc, responsable de la Maison. L’institution financière a octroyé la somme de 2 000$ à la Maison de la culture dans le cadre du Fonds d’aide au développement du milieu pour 2018.
Les membres du conseil d’administration de la Maison de la culture de La Macaza, Denise DeRepentigny, Marie Andrée Brisson, Danièle Rochon, Luc David, Andrée Sigouin et Martine Landry de la Caisse Desjardins de la Rouge, Johanne Leduc, responsable de la Maison. L’institution financière a octroyé la somme de 2 000$ à la Maison de la culture dans le cadre du Fonds d’aide au développement du milieu pour 2018.
© Photo Information du Nord – Ronald Mc Gregor

Déjà un an et plus de 60 membres plus tard, la responsable et maitresse en œuvre de ce grand projet culturel, Johanne Leduc, ne tarissait pas d’éloges envers beaucoup de gens présents.

«Les gens qui sont assis ici ont souvent contribué à de multiples niveaux. Plusieurs d’entre vous ne sont pas seulement bénévoles, donateurs ou partenaires financiers, c’est souvent les trois ou deux des trois. Ça implique souvent du travail ingrat pour certaines personnes, c’est-à-dire: nous avons affaire à une infrastructure assez spéciale, car c’est de notre mission de préserver l’école de La Macaza, mais il y a des défis particuliers.»

Des tableaux scolaires pour un merci

Au cours de la cérémonie d’une quarantaine de minutes, on dévoilera un tableau scolaire (quoi d’autre dans une ancienne école ?), où sont inscrits les noms en lettres attachées des nombreux bénévoles, donateurs et partenaires financiers pour la première année d’opération de l’édifice patrimonial situé face à l’église.

Johanne Leduc a souligné l’apport financier de la Caisse Desjardins de la Rouge en remettant à deux représentantes sur place une plaque, toujours sous la forme d’un tableau scolaire.

Les expositions pour 2018

Puis les cinq expositions de 2018 ont été présentées. Depuis le 19 mai, il est possible de zieuter l’exposition permanente, qui est en fait le bâtiment lui-même, l’école d’antan où se trouvent classe, pupitres, tableau, livres, instruments d’écriture, etc., des objets qui ramènent la nostalgie au premier plan pour plusieurs.

Autre exposition importante aussi, celle des photos de Jeanne Fabb, rassemblées sous Cette terre dans mes os. L’artiste a longtemps habité l’école et tenait son studio au premier étage. L’exposition se termine le 2 juillet.

À l’affiche, Expéditions Boréal Art/Nature, auquel la population est invitée au vernissage et la mini-conférence le 20 juin. Quant à l’exposition, comme les autres d’ailleurs, sauf indication contraire, elle se termine le 9 septembre.

Aussi, en marche, une exposition sur le 70e anniversaire du fleurdelysé à voir absolument et une exposition collective qui s’ouvre le 5 juillet. Les détails sont à venir pour cette dernière.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer