L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 juillet 2018

Une entente de 7 ans, c’est rare

Les employés municipaux de Rivière-Rouge signent une convention collective

La Ville de Rivière-Rouge et le Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 2867, cols blancs et cols bleus sont fiers d’annoncer la signature de la convention collective survenue entre les deux parties.

En première rangée, le président du syndicat, Sébastien Gagné, le maire de Rivière-Rouge, Denis Charette et derrière eux, Lucie Varao, Patrice Boivin, Hervé Rivet, directeur général de Rivière-Rouge, Michel Robidoux et Guylaine Giroux. Absent: Michel Gratton, conseiller syndical au SCFP.
En première rangée, le président du syndicat, Sébastien Gagné, le maire de Rivière-Rouge, Denis Charette et derrière eux, Lucie Varao, Patrice Boivin, Hervé Rivet, directeur général de Rivière-Rouge, Michel Robidoux et Guylaine Giroux. Absent: Michel Gratton, conseiller syndical au SCFP.
© Photo gracieuseté Ville de Rivière-Rouge

C’est le 24 janvier dernier que les personnes salariées syndiquées se sont présentées à l’assemblée générale du Syndicat et ont voté en majorité en faveur de cette entente. Le conseil municipal a ratifié l’entente lors de sa séance régulière du 1er mai dernier; journée des travailleurs.

Cette convention collective renouvelée, d’une durée de sept ans, comprend une moyenne d’augmentations salariales de 1,58 % pour les années 2017 à 2019, et de 2,5 % pour les années suivantes pour une moyenne de 2,1 % pour la durée de l’entente. Dans un esprit de développement à long terme, les parties se sont également entendues sur des modifications qui permettront plus de souplesse dans les horaires de travail ainsi que plus de mobilité et de polyvalence de la main-d’œuvre.

Un maire heureux, des employés aussi

Considérée comme une entente gagnante-gagnante, dans le but de retenir à long terme ses employés, ainsi que pour faciliter le recrutement de futurs salariés, la Ville a bonifié sa participation dans le régime de retraite. De plus, les employés de la Ville ont notamment obtenu l’augmentation et une majoration annuelle de certaines primes, notamment les primes de soir et de nuit.

Le maire de Rivière-Rouge, Denis Charette, se réjouit de cette entente: « Je suis très heureux du renouvellement de cette convention collective qui respecte les conditions de travail de nos employés tout en tenant compte des besoins opérationnels et des capacités financières de notre organisation. Je tiens à féliciter les équipes des deux parties qui ont travaillé très fort et de façon constructive, qui ont uni leurs efforts, au cours des derniers mois, dans le but ultime d’élaborer et conclure cette entente », a déclaré le maire.

« Un climat dialogue constructif nous a permis le règlement de cette convention collective par voie de négociation et de médiation. Cette expérience est un excellent préambule pour développer une relation sous le signe de la collaboration et du partenariat. Je souhaite également féliciter les équipes de négociation pour ce travail de négociations qui s’est tenu dans un climat de respect et d’écoute. Dans cet esprit, pour tous les employés de Rivière-Rouge, notre priorité est de continuer à bien servir les citoyennes et citoyens de notre Ville », a souligné Sébastien Gagné, président du Syndicat.

Le contrat de travail touche 30 personnes salariées à temps complet, 4 régulières à temps partiel, 7 temporaires et 13 saisonnières. Les négociations furent entamées en avril 2017 pour se conclure en décembre de la même année.

Les porte-paroles aux tables de négociation ont tenu à souligner l’apport de l’ensemble des membres de leurs comités respectifs, soit Hervé Rivet, Michel Robidoux, Guylaine Giroux, du côté patronal, et du côté syndical, Sébastien Gagné, Patrice Boivin et Lucie Varao.

Partager:

À ne pas manquer