Le curé Labelle est officiellement un personnage historique

Salle des nouvelles L'Information du Nord infonord.redaction@tc.tc Publié le 15 janvier 2016

Le roi du Nord, le curé Antoine Labelle, le vrai, c'est lui. Québec lui décerne maintenant le titre de personnage historique.

À l'occasion du vernissage de l'exposition intitulée Les stations du curé Labelle, la ministre de la Culture et des Communications Hélène David, en présence de la ministre responsable de la région des Laurentides, Christine St-Pierre, a procédé à la désignation d'Antoine Labelle comme personnage historique.

Ce geste symbolique, posé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, coïncide avec le 125e anniversaire de son décès.

« Cette désignation nous remémore le rôle majeur que le curé Labelle a joué dans notre histoire. Aujourd'hui, nous reconnaissons un homme d'envergure qui possédait un esprit visionnaire et une volonté à toute épreuve. Figure marquante de notre passé, ce pionnier continuera, plus que jamais, à insuffler une puissante dose de vitalité et de fierté à notre collectivité. Ce geste traduit la détermination du gouvernement à faire connaître et à promouvoir les fondements de notre identité », a fait savoir la ministre David.

« Antoine Labelle a œuvré avec énergie et enthousiasme à la cause qui lui tenait à cœur : l'occupation du territoire de la région des Laurentides et le développement de son réseau ferroviaire. Il a participé à la fondation d'une vingtaine de paroisses et à l'établissement de près de 5 000 habitants. Cet homme d'exception a laissé sa marque dans la région. Sa désignation le fait définitivement passer à la postérité; nous nous souviendrons toujours de lui », a ajouté la ministre St-Pierre.

Le curé Antoine Labelle 
 est né en 1833 à Sainte-Rose-de-Lima (aujourd'hui Laval). Prêtre catholique romain, il a été curé de la paroisse de Saint-Jérôme de 1868 à 1891. Grâce à son influence au sein de la sphère politique, il a mis en place de grands projets, comme la colonisation et le développement du réseau ferroviaire dans la région des Laurentides. Sa contribution lui a d'ailleurs valu d'être nommé sous-commissaire au Département de l'agriculture et de la colonisation par le premier ministre Honoré Mercier, en 1888. À la fin du XIXe siècle, le curé Labelle est l'un des rares ecclésiastiques à avoir occupé une telle fonction au sein du gouvernement québécois.

L'information sur le curé Antoine Labelle et sur tous les éléments patrimoniaux inscrits au Registre du patrimoine culturel du Québec est disponible sur le site du Répertoire du patrimoine culturel du Québec (RPCQ).

Le curé Labelle est officiellement un personnage historique

Salle des nouvelles L'Information du Nord infonord.redaction@tc.tc Publié le 15 janvier 2016

Le roi du Nord, le curé Antoine Labelle, le vrai, c'est lui. Québec lui décerne maintenant le titre de personnage historique.


À l'occasion du vernissage de l'exposition intitulée Les stations du curé Labelle, la ministre de la Culture et des Communications Hélène David, en présence de la ministre responsable de la région des Laurentides, Christine St-Pierre, a procédé à la désignation d'Antoine Labelle comme personnage historique.

Ce geste symbolique, posé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, coïncide avec le 125e anniversaire de son décès.

« Cette désignation nous remémore le rôle majeur que le curé Labelle a joué dans notre histoire. Aujourd'hui, nous reconnaissons un homme d'envergure qui possédait un esprit visionnaire et une volonté à toute épreuve. Figure marquante de notre passé, ce pionnier continuera, plus que jamais, à insuffler une puissante dose de vitalité et de fierté à notre collectivité. Ce geste traduit la détermination du gouvernement à faire connaître et à promouvoir les fondements de notre identité », a fait savoir la ministre David.

« Antoine Labelle a œuvré avec énergie et enthousiasme à la cause qui lui tenait à cœur : l'occupation du territoire de la région des Laurentides et le développement de son réseau ferroviaire. Il a participé à la fondation d'une vingtaine de paroisses et à l'établissement de près de 5 000 habitants. Cet homme d'exception a laissé sa marque dans la région. Sa désignation le fait définitivement passer à la postérité; nous nous souviendrons toujours de lui », a ajouté la ministre St-Pierre.

Le curé Antoine Labelle 
 est né en 1833 à Sainte-Rose-de-Lima (aujourd'hui Laval). Prêtre catholique romain, il a été curé de la paroisse de Saint-Jérôme de 1868 à 1891. Grâce à son influence au sein de la sphère politique, il a mis en place de grands projets, comme la colonisation et le développement du réseau ferroviaire dans la région des Laurentides. Sa contribution lui a d'ailleurs valu d'être nommé sous-commissaire au Département de l'agriculture et de la colonisation par le premier ministre Honoré Mercier, en 1888. À la fin du XIXe siècle, le curé Labelle est l'un des rares ecclésiastiques à avoir occupé une telle fonction au sein du gouvernement québécois.

L'information sur le curé Antoine Labelle et sur tous les éléments patrimoniaux inscrits au Registre du patrimoine culturel du Québec est disponible sur le site du Répertoire du patrimoine culturel du Québec (RPCQ).