L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
29 octobre 2017

Ouvrage important pour la municipalité

Un historique des lots de Nominingue voit le jour

Après un an de travail, le livre Souvenirs d’Édouard, un répertoire des lots et des numéros d’immeubles de Nominingue est publié par deux auteurs férus de l’histoire de la municipalité.    

Ronald Mc Gregor , journaliste

Le maire de Nominingue, Georges Décarie, les auteurs Thérèse Gobeil et Jacques Larivière et la directrice des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, Audrey-Anne Richer.
Le maire de Nominingue, Georges Décarie, les auteurs Thérèse Gobeil et Jacques Larivière et la directrice des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, Audrey-Anne Richer.
© Photo Information du Nord – Ronald Mc Gregor

Les auteurs du livre, le couple Thérèse Gobeil et Jacques Larivière, sont de nature réservés et ne cherchent pas la lumière, préférant produire dans l’ombre des ouvrages qui sont importants dans la communauté, comme la publication de 201 pages de Souvenirs d’Édouard - Nominingue: ses sites historiques, ses bâtisseurs.

Le journal a rencontré le couple. Qu’est au juste cet ouvrage, ce document pour le moins important? « C’est l’historique des lots de tous les secteurs de Nominingue qui ont une "histoire" » de confier M. Larivière.

« Le livre est écrit à partir des souvenirs d’Édouard Croisetière, qui était l’un des plus anciens de la municipalité », ajoute Mme. Corbeil. « On a fait des visites en auto avec lui et sa femme. Il nous téléphonait pour faire ces balades. Nous, on lui demandait toujours s’il était en forme et nous répondait toujours: "Oui, on y va !" Il est décédé en septembre 2016. » Il faut préciser que M. Croisetière ne possédait pas toutes les informations que l’on trouve dans le livre. « Devant une adresse, il nous disait que telle personne est restée là. On a fait ça pendant quatre visites et je répertoriais ces informations dans un cahier. Il en profitait pour nous confier des anecdotes. »

« Un cadeau »

Jacques Larivière a travaillé à la maison avec l’Index aux immeubles, les registres fonciers de la province de Québec et les actes de vente pour localier les contrats. Le tout fut complété par lui. Le citoyen Luc Lalande a aussi été un collaborateur important tout comme Roger Doucet ainsi que Robert et Céline Ardouin.

L’ouvrage a coûté un an de travail ardu, mais l’effort en valait l’effort. Le lecteur y trouvera près de 150 photos et reproductions d’époque en plus de l’histoire des lots et des numéros d’immeubles. Le maire Georges Décarie considère ce livre comme un cadeau. « C’est une publication capitale. J’ai même appris l’historique de mon lot ! »

Souvenirs d’Édouard est disponible au Marché Généreux Tradition, à l’hôtel de ville et la gare de Nominingue.    

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel