L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
3 novembre 2017

À la Société d’histoire de Chute aux Iroquois

Gilbert Cholette est au poste, mais espère les bénévoles

La Société d’histoire de Chute aux Iroquois (SHCI) de Labelle peut se vanter d’avoir l’historien amateur en ses rangs. Son implication d’une vingtaine d’années se mesure par les innombrables réalisations, mais aujourd’hui il se demande qui prendra sa place quand il quittera le musée.    

Ronald Mc Gregor , journaliste

Gilbert Cholette, le visage de l’histoire de Labelle, aimerait voir des bénévoles se joindre à lui au musée de la Société d’histoire de Chute aux Iroquois.
Gilbert Cholette, le visage de l’histoire de Labelle, aimerait voir des bénévoles se joindre à lui au musée de la Société d’histoire de Chute aux Iroquois.
© Photo Information du Nord – Ronald Mc Gregor

Il n’hésite pas une seconde à dire qu’il prend de l’âge et qu’un jour viendra où son poste d’accueil et d’information sera vacant. Car au musée les gens peuvent facilement replonger dans ce passé qui est le nôtre, celui des Laurentides, par le biais de photos, d’objets de toutes sortes, de découpures de journaux, de films, de cartes postales, de cartes géographiques, etc. Le voyage est garanti et Gilbert Cholette pilote le navire spatio-temporel.

Il y a aussi des livres, certains qu’il a rédigé et qui sont en quelque sorte de bons vendeurs, car les sujets touchent de près la population locale et même régionale: Raconte-moi ton école (2005), Labelle, le grenat, le graphite (2007), Nativité-de-Marie: la mission - la paroisse (2008) et le populaire Le train du Nord vers Labelle. À ce florilège d’ouvrages, Gilbert Cholette a travaillé de près avec sa conjointe Madeleine Perreault-Cholette à la recherche qui mènera à la publication de Labelle - La vallée de la Rouge - Tremblant. Actuellement, il planche sur un livre dont il tait le sujet. Enfin, il est une référence pour la toponymie de Labelle où il est consulté quand arrive le temps de donner un nom à une artère routière, un parc, un bâtiment, etc. Pas de chômage pour M. Cholette.

Mais qui le remplacera au musée ?

Qui remplacera M. Cholette à son départ, qu’il n’a pas annoncé d’ailleurs ? Les bénévoles se font rares. Oui, il aime son conseil administratif et n’envisage pas de gros projets, disant que tout va bien avec le musée de la SHCI et que les membres, ici et là, ça compliquerait les choses si la SHCI tenait, par exemple, une exposition. Il se réconforte donc en se disant que tout est répertorié, les objets appartenant aux citoyens comme ceux de la société, et que le jour où il cessera ses activités, le tout sera transféré à la Municipalité. C’est un peu dû au manque flagrant de bénévoles, ceux qui doivent connaitre l’histoire de la municipalité pour y accueillir les visiteurs.

La SHCI est située dans la Maison de la Culture de Labelle, au 7393, boulevard Curé-Labelle. On peut joindre M. Cholette pour des dons, des prêts, l’achat de ses livres ou encore pour une visite, au 819-681-3371, poste 5022. On peut lui écrire à societedhistoire@municipalte.labelle.qc.ca.    

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel