Sections

L’aréna de Rivière-Rouge vandalisée par des voleurs


Publié le 9 août 2017

Cette porte, qui était verrouillée, a été forcée.

©Photo gracieuseté – Nicolas Bégin

Le Centre sportif et culturel de la Vallée de la Rouge a été la cible de vandales en fin de semaine.

C’est au matin du lundi 7 août que les dégâts ont été constatés. Des portes ont été forcées, probablement au pied-de-biche, et certains biens volés. On parle notamment d’un téléviseur et d’un système de son qui ont été dérobés.

Selon la Sûreté du Québec, la valeur des biens disparus serait cependant en dessous de 5000$. «L’enquête est en train de se mettre en branle, et plusieurs pistes sont déjà identifiées et seront suivies», a déclaré la sergente Audrey-Anne Bilodeau à L’Information du Nord, le 8 août en fin de journée.

Deux fois en deux ans

Cette vitre a été brisée par les voleurs afin qu’ils puissent pénétrer dans la pièce.
Photo gracieuseté – Nicolas Bégin

Il s’agit de la deuxième fois qu’un tel incident survient. L’année dernière, des malfaiteurs s’étaient introduits par effraction dans l’aréna et y avaient commis des vols. Un défibrillateur avait notamment été dérobé, ainsi que des extincteurs et des bouteilles de spiritueux. Nicolas Bégin, qui opère le petit restaurant du Centre sportif, avoue sa frustration.

«C’est moins pire cette fois-ci, on m’a seulement volé un peu d’argent dans ma caisse et des bonbons. Les voleurs ont essayé d’ouvrir ma chambre froide, ils voulaient probablement voler la bière qui s’y trouve, mais ils n’ont pas réussi. Reste qu’il y a des lacunes de sécurité, sinon ça ne se serait pas reproduit», confie-t-il.

Depuis les vols de l’an dernier, une caméra de surveillance avait été installée: il semble cependant que cela n’ait pas arrêté les cambrioleurs.

«On veut agir rapidement»

La mairesse de Rivière-Rouge assure que son administration agira rapidement pour prévenir d’autres vols par effraction au Centre sportif et culturel de la Vallée de la Rouge. «On est en train de regarder quelles sont nos options. Installerons-nous des caméras de surveillance, un système d’alarme? Il faudra analyser le tout», déclare Déborah Bélanger.

Chose certaine, la Ville entend agir avec diligence pour prévenir d’autres incidents malheureux de ce genre. «C’est une question de jours, affirme la mairesse. On veut agir rapidement, mais il faut aviser nos municipalités voisines, qui utilisent elles aussi le Centre sportif et culturel.»

La Ville veut notamment vérifier qu’aucune clé ne s’est égarée et retrouvée dans de mauvaises mains. Il arrive parfois que les clés du bâtiment soient confiées à un organisme qui y tient un événement.

La Ville a également demandé à la compagnie de sécurité avec qui elle fait affaire ainsi qu’à la Sûreté du Québec d’augmenter la surveillance des lieux.